Modifier la structure d’une maison : les détails fondamentaux

construction

La rénovation d’une maison est un projet important qui nécessite une bonne organisation. Pour réaliser un tel chantier, il faut prendre plusieurs paramètres en considération. De plus, il faut bien réfléchir à chaque opération à entreprendre. Voici les fondamentaux à prendre en compte pour modifier la structure d’une maison.

Le gros œuvre

Le gros œuvre d’une rénovation comprend divers types de travaux. Il y a, entre autres, les travaux de rénovation de charpente impliquant différentes opérations. On peut citer le traitement fongicide, hydrofuge ou anti champignons. Le gros œuvre inclut aussi la démolition et l’installation de certains matériels. Il y a, par exemple, la couverture et les menuiseries.

Le gros œuvre d’une rénovation comporte également plusieurs travaux de construction comme les fondations. Il y a également la pose des briques ou des parpaings pour l’élévation des murs. La destruction peut être une opération incontournable dans certains cas d’une rénovation importante. Elle comprend plusieurs phases en mettant en place un périmètre de sécurité. Pour assainir le local, on procède à la démolition des cloisons inutiles.

De plus, on doit supprimer les éléments qui pourraient contrarier la réalisation du nouveau projet. Pour avoir un résultat impeccable, on doit collaborer avec un professionnel.

Le second œuvre

Le second œuvre comporte l’ensemble des travaux n’ayant pas un impact sur la solidité de l’ouvrage. Outre les travaux de rénovation de charpente, il comprend notamment les travaux de plomberie et d’électricité. Les travaux de rénovation ou de rafraîchissement visent à rétablir les installations aux normes et en état. Ils permettent aussi d’installer des équipements plus fonctionnels, esthétiques et performants. Il y a, par exemple, l’éclairage, le système de chauffage ou encore la robinetterie.

Ces travaux requièrent l’intervention d’un expert qualifié. Ainsi, on pourra assurer la conformité des installations électriques et sanitaires avec les règles en vigueur. Le second œuvre concerne également la pose de revêtements de sols comme les parquets et le carrelage. Il inclut aussi les travaux d’isolation phonique et thermique. Ainsi, la rénovation de la maison sera à l’abri du froid et de l’humidité, quelle que soit la saison.

La construction des escaliers et la fixation des poignées des portes y figurent également. Le second œuvre peut aussi être évoqué lorsqu’on souhaite effectuer des travaux de rénovation.

Les travaux de finition et les autres éléments à retenir

Les finitions comportent tous les travaux de décoration et d’embellissement. Cela peut concerner la peinture, le revêtement mural ou l’aménagement de la cuisine. Pour agencer la cuisine, il est judicieux de changer la couleur des murs et des meubles. Cela lui donnera un tout nouvel aspect. Pour les murs, il vaut mieux miser sur une peinture à la fois lavable et résistante à l’humidité.

En général, les particuliers réalisent cette opération. Pourtant, confier un tel chantier à un entrepreneur spécialisé est un gage de travail soigné. De plus, recourir à un expert permet d’obtenir une réduction de TVA sur le matériel. Il en est de même pour la main d’œuvre. Cet avantage est applicable aux logements de plus de 2 ans. En outre, on peut obtenir différentes aides de l’État diminuant les coûts des travaux de rénovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *